Halte à l’inaction : les géants de l’agroalimentaire doivent prendre leur responsabilité face au changement climatique

OXFAMSelon l’ONG Oxfam, si l’on regroupait les 10 géants du secteur agro-alimentaire au sein d’un seul et même pays, ils représenteraient le 25e pays le plus polluant au monde, émettant 263, 7 millions de tonnes de gaz à effet de serre par an, soit plus que la Finlande, la Suède, le Danemark et la Norvège réunis.

Pointant dans un rapport alarmant publié mardi dernier la complicité de ces grands groupes dans l’aggravation de la crise climatique, l’ONG dénonce l’inaction de ces entreprises qui ne font pas usage de leur leadership pour infléchir la courbe de leurs émissions de gaz à effet de serre, faisant ainsi fi de leur responsabilité.

Ainsi, Oxfam rappelle que l’agriculture et la déforestation (motivée en grande partie par l’expansion des terres agricoles) sont responsables du quart des émissions dans le monde (25%) selon le dernier rapport du GIEC. Pour répondre à la demande croissante, les émissions du secteur agricole devraient augmenter de 30% d’ici 2050.

Face à ce constat, l’heure de l’action s’impose. Comme le souligne le rapport : « le secteur agricole doit faire face à deux responsabilités de taille : agir pour éliminer la faim tout en révolutionnant ses méthodes de production ».

Pour consulter le rapport d’Oxfam qui s’intitule « Les bras croisés : pourquoi les entreprises du secteur alimentaire doivent s’impliquer d’avantage dans la lutte contre le changement climatique », cliquez sur ce lien.