Coups de feu sur un concert RESF – EELV s’alarme du développement des actes racistes et dénonce le drame des expulsions

logo EELVLe 17 janvier, à Clermont-Ferrand, un individu en voiture a tiré avec une arme à feu et blessé deux personnes devant un concert en soutien à une famille expulsée.

Les organisateurs constatent un développement des actions armées d’extrême-droite dans la région.

EELV s’alarme de la multiplication des paroles et actes racistes violents et s’interroge sur l’absence de réaction face à cette xénophobie qui se développe et se concentre sur des boucs émissaires: Roms ou sans-papiers.

Pour EELV le cas de la famille Asatryan, en soutien de laquelle le concert était organisé, est exemplaire. Expulsée en novembre 2013, sa situation illustre la nécessité d’une réforme en profondeur du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA).

La famille Asatryan a été emmenée au Centre de Rétention Administrative de Lyon, puis directement à l’aéroport pour être expulsée vers l’Arménie dans un avion affrété spécialement pour eux (coût moyen d’une expulsion évalué par le Sénat : 20 000 €), trois jours avant le rendez-vous prévu avec le juge des libertés qui lui aurait probablement permis de rester en France.

  • EELV soutient le retour de la famille Asatryan sur le territoire français.
  • EELV s’élève contre la décision de l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) de placer l’Albanie, le Monténégro et la Géorgie sur la liste des pays dits « sûrs », en contradiction avec les retours des ONG présentes sur le terrain et continuera de se mobiliser pour une réforme en profondeur du CESEDA.
  • EELV appelle à une mobilisation des moyens de police et de justice contre les violences en augmentation constante à l’égard des personnes en situation de fragilité sur le territoire français.

 Sandrine ROUSSEAU, Julien BAYOU, porte-parole