Saisine du Conseil constitutionnel sur la compatibilité du CETA avec la Constitution française

COMMUNIQUE DE PRESSE

« Saisine du Conseil constitutionnel sur

la compatibilité du CETA avec la Constitution française »

Paris, le 21 février 2017

L’accord commercial entre l’Union européenne et le Canada (AECG ou CETA en anglais) est un ensemble imposant et hétérogène de textes. C’est un accord dit de « nouvelle génération », qui va bien au-delà des traités de libre-échange classiques et des accords bilatéraux d’investissement. En effet, d’une part il accentue encore la libéralisation des échanges commerciaux entre le Canada et les États membres de l’Union, et d’autre part il introduit un mécanisme d’arbitrage entre investisseurs et États visant la suppresCETAsion des mesures – lois, règlements, pratiques nationales – réputées faire obstacles aux investissements des entreprises « du Canada » dans les Etats membres de l’Union et réciproquement. Ce tribunal, même public, menace les normes sociales et environnementales commandées par le progrès.

Le Traité emporte ainsi clairement un transfert de souveraineté des États, dépassant celui auquel ils ont consenti au profit de l’Union. En outre, les conditions d’exercice des pouvoirs que les Etats membres ont transféré à l’Union européenne sur la base des traités européens risquent d’être significativement bouleversées. L’impact de ce Traité sur tous les niveaux de l’ordre juridique national et européen ainsi que la volonté affichée de la Commission européenne de conclure au nom des Etats membres – sans un consentement réellement démocratique  – ce traité de « nouvelle génération », conduisent les députés soussignés, au nombre de 106 à ce jour, à demander au Conseil constitutionnel de réaliser un examen détaillé de la compatibilité de ces nouvelles stipulations avec la Constitution.

Une conférence de presse se tiendra dans la salle de presse du Palais Bourbon, mercredi 22 février à 14h30, avant la séance de questions au Gouvernement.

Le texte de la saisine sera déposé à 16h30 au siège du Conseil Constitutionnel, par :

Danielle Auroi, députée écologiste du Puy-de-Dôme

Jean-Noël Carpentier, député radical du Val d’Oise

Jean-Paul Chanteguet, député socialiste de l’Indre

André Chassaigne, député Front de gauche du Puy-de-Dôme

Suzanne Tallard, députée socialiste de Charente-Maritime

 

Contacts presse :

Frédéric GUERRIEN – dauroi@assemblee-nationale.fr – 06 37 64 99 90

Michael BALOGE – stallard@assemblee-nationale.fr – 06 83 13 82 47

Pascale ROSSLER – prossler@assemblee-nationale.fr – 06 63 71 34 58

Djenane TOMA – dtoma.gdr@assemblee-nationale.fr – 06 80 45 12 83

Nicolas POULET DECLERCQ – jncarpentier@assemblee-nationale.fr- 06 23 42 85 96