Turquie : HDP – Arrestations. Un nouveau coup porté à la démocratie et l’État de droit

LES VERTS logoCommuniqué de presse

Bruxelles, le 4 novembre 2016

Réaction de Rebecca HARMS, Présidente du groupe Verts-ALE suite aux arrestations de membres du parti d’opposition HDP dont leur leader, Selahattin Demirtas, actuellement détenus à Ankara.

Je suis profondément choquée par la détention illégale de Selahattin Demirtas et de ses collègues. Nous le soutenons depuis longtemps et pas plus tard qu’en début de semaine, je l’ai rencontré pour discuter de la situation en Turquie.

Selahattin Demirtas est engagé dans le processus de paix et de réconciliation. Ces arrestations sont dévastatrices pour la démocratie en Turquie et constituent un coup orchestré par un État dirigé par un Président et un gouvernement autoritaires contre un parti d’opposition légitime.

La démocratie repose sur une presse libre et des partis d’opposition capables de contrôler et de rééquilibrer les pouvoirs. En criminalisant et en requalifiant quasi systématiquement de terroriste toute forme d’opposition, Erdogan est en train de démanteler les structures démocratiques du pays.

Nous demandons la libération immédiate de Selahattin Demirtas et des autres membres du HDP. Nous attendons des Présidents du Conseil et de la Commission qu’ils condamnent sans équivoque les agissements du Président Erdogan qui risquent de déséquilibrer d’avantage toute la région.

Une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE doit être convoquée d’urgence afin de décider d’une réaction commune et des futures relations de l’UE avec ce pays ».