Interdiction des néonicotinoïdes au Sénat : réaction de Danielle Auroi

Image officielle Danielle blog image a la 1Je regrette profondément que les revendications de nos apiculteurs dont je partage les préoccupations n’aient pas été entendues par les sénateurs du Puy-de-Dôme qui se sont tous les trois abstenus sur la mesure visant à interdire des néonicotinoïdes, au plus tard le 1er juillet 2020.

Ils savent pourtant comme moi la dangerosité de ces substances pour les abeilles et insectes pollinisateurs et l’urgente nécessité de garder une agriculture responsable et durable.

Les apiculteurs, premiers concernés par la surmortalité des abeilles, tirent en effet la sonnette d’alarme depuis des années sur la toxicité de ces pesticides dont ils réclament l’interdiction par la France et l’Europe.

Nous écologistes proposions de les interdire dès 2016 et demandons un moratoire européen sur l’ensemble des pesticides néonicotinoïdes.

Ce serait en effet un signal fort envoyé à l’Union européenne et à la France pour lutter contre les lobbys agro-industriels et préserver la biodiversité.