Lettre ouverte aux Maires de la Région Auvergne Rhône-Alpes

carte-auvegne-rhone-alpesSource : Blog de Farida BOUDAOUD (Conseillère régionale d’opposition PS, ex-Vice-présidente déléguée à la culture)

Rubrique : Communiqué de presse

Publié le 5 avril 2016

http://www.boudaoud.fr/lettre-ouverte-aux-maires-de-la-region-auvergne-rhone-alpes/

Mesdames, Messieurs,

Alors que s’achèvent les “100 jours” de Laurent Wauquiez, 100 jours durant lesquels celui-ci devait révolutionner notre Région, je souhaite porter à votre connaissance les seules décisions que celui-ci ait prises à ce stade concernant la culture et le patrimoine.

Tout d’abord, sans tenir compte une seconde de la richesse de notre tissu culturel, de l’impact des projets artistiques sur nos territoires, des 70 000 emplois que ce secteur génère en Auvergne et en Rhône-Alpes, le nouveau Président de Région a décidé de réduire de 10 à 15% le budget dédié à la culture. Cette baisse, qui correspond à environ 5 millions d’euros d’économies, est une première depuis onze ans. On peut s’y résigner, considérer que la culture doit prendre sa part de l’effort collectif, mais je note que Valérie Pécresse, Xavier Bertrand et Christian Estrosi n’ont pas fait ce choix dans leurs régions respectives, conscients qu’ils sont de la nécessité de maintenir une ambition culturelle. La baisse va toucher directement vos projets, qu’ils soient portés par les associations de votre commune ou par vous-mêmes.

Dans le même temps, trois décisions concrètes ont été prises ces dernières semaines, dont je vous laisse apprécier la pertinence. La première, au lendemain de son élection, Laurent Wauquiez a engagé la Région Auvergne Rhône-Alpes dans la réfection de la statue de Saint-Joseph à Espaly, aux portes du Puy-en-Velay. Le coût du chantier est estimé à 800 000€ et la Région sera “en première ligne”, a assuré Laurent Wauquiez au Maire d’Espaly et au diocèse.

La seconde décision, intervenue ce week-end : Laurent Wauquiez a annoncé — comme à son habitude sans délibération ni aval de sa majorité — qu’il allait prendre 300 000€ dans les poches de la Région pour financer l’illumination des monuments historiques du Puy-en-Velay, ville dont il est Maire, rappelons-le.

Enfin, troisième décision, hier : le Président de Région a choisi de doubler l’aide au festival « Jazz à Vienne », par amitié pour le maire LR de cette ville. Cette subvention était déjà l’une des plus importantes versées à un festival de la région. En dépit de la qualité de la manifestation, une augmentation aussi spectaculaire n’a bien entendu aucun sens, d’autant plus dans un contexte de restriction budgétaire qui va mettre à contribution l’ensemble des acteurs culturels institutionnels et associatifs. Il s’agit, là encore, d’une décision clientéliste totalement assumée.

La nouvelle majorité, sachez-le, a par ailleurs entériné la suppression des comités de sélection, qui permettaient jusque-là aux professionnels d’émettre un avis sur les projets culturels à financer. Cette décision, qui s’inscrit dans la même logique que les précédentes, est un recul démocratique dans la mesure où les choix artistiques ne seront désormais rien d’autre que des choix politiques. Les experts, gages d’indépendance et d’objectivité, n’auront plus leur mot à dire. Ni même le délibératif, considéré comme quantité négligeable par le nouveau Président de Région.

La Région Auvergne Rhône-Alpes, qui avait réussi ces dix dernières années à développer des politiques culturelles objectives, efficaces, fondées sur des critères clairs, se trouve transformée en simple guichet, permettant à Laurent Wauquiez de distribuer des chèques à qui il l’entend, à commencer par ses amis politiques et par sa ville, qu’il arrose judicieusement en premier.

Par conséquent, si vous avez la chance de posséder sur votre territoire un monument à éclairer ou une statue à rénover, je vous encourage sans plus tarder à demander le soutien financier du Président de Région, qui se fera un plaisir de traiter votre demande avec la même attention que les projets du Puy-en-Velay. Au nom du principe d’équité territoriale bien entendu.

Je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs, à l’expression de ma parfaite considération.

Farida BOUDAOUD

Conseillère régionale d’opposition, ex-Vice-présidente déléguée à la culture